Chroniqueur de musique depuis 35 ans je n’ai  jamais observé un problème d’une telle ampleur  J’ai donc entrepris l’écriture de cet essai sorte de  reportage mammouth sur la détérioration dramatique des conditions imposées aux musiciens à  l’aube de l’ère numérique Les artistes évoluent  désormais dans un écosystème dominé par  les nouveaux monopoles de l’internet Depuis  le début des années 1990 cette 'misère des  niches' se retrouve dans toutes les communautés  musicales à l’exception d’une poignée de superstars multimillionnaires et de quelques heureux  élus des institutions Cette détérioration s’étend  bien au­delà de la musique  les arts en général  l’information les sciences l’éducation sont tous  fragilisés et menacés A BRUNET  Paradoxe entre l’abondance pour le consommateur et ses choix de plus en plus restreints  mépris  de la propriété intellectuelle donc incapacité  d’assurer un revenu décent aux créateurs  modèle  d’affaires ne servant que les monopoles 70 % à  85 % des revenus publicitaires engrangés par  Google YouTube Facebook Netflix   indifférence politico­juridique car les gouvernements  ne semblent pas vouloir remédier à cette situation Autant de misères sur lesquelles Alain  Brunet nous alerte car les lois du marché ne pourront naturellement assainir l’environnement  numérique tel qu’il se présente aujourd’huiChroniqueur de musique depuis 35 ans je n’ai  jamais observé un problème d’une telle ampleur  J’ai donc entrepris l’écriture de cet essai sorte de  reportage mammouth sur la détérioration dramatique des conditions imposées aux musiciens à  l’aube de l’ère numérique Les artistes évoluent  désormais dans un écosystème dominé par  les nouveaux monopoles de l’internet Depuis  le début des années 1990 cette 'misère des  niches' se retrouve dans toutes les communautés  musicales à l’exception d’une poignée de superstars multimillionnaires et de quelques heureux  élus des institutions Cette détérioration s’étend  bien au­delà de la musique  les arts en général  l’information les sciences l’éducation sont tous  fragilisés et menacés A BRUNET Paradoxe entre l’abondance pour le consommateur et ses choix de plus en plus restreints  mépris  de la propriété intellectuelle donc incapacité  d’assurer un revenu décent aux créateurs  modèle  d’affaires ne servant que les monopoles 70 % à  85 % des revenus publicitaires engrangés par  Google YouTube Facebook Netflix   indifférence politico­juridique car les gouvernements  ne semblent pas vouloir remédier à cette situation Autant de misères sur lesquelles Alain  Brunet nous alerte car les lois du marché ne pourront naturellement assainir l’environnement  numérique tel qu’il se présente aujourd’huiChroniqueur de musique depuis 35 ans je n’ai  jamais observé un problème d’une telle ampleur  J’ai donc entrepris l’écriture de cet essai sorte de  reportage mammouth sur la détérioration dramatique des conditions imposées aux musiciens à  l’aube de l’ère numérique Les artistes évoluent  désormais dans un écosystème dominé par  les nouveaux monopoles de l’internet Depuis  le début des années 1990 cette 'misère des  niches' se retrouve dans toutes les communautés  musicales à l’exception d’une poignée de superstars multimillionnaires et de quelques heureux  élus des institutions Cette détérioration s’étend  bien au­delà de la musique  les arts en général  l’information les sciences l’éducation sont tous  fragilisés et menacés A BRUNET Paradoxe entre l’abondance pour le consommateur et ses choix de plus en plus restreints  mépris  de la propriété intellectuelle donc incapacité  d’assurer un revenu décent aux créateurs  modèle  d’affaires ne servant que les monopoles 70 % à  85 % des revenus publicitaires engrangés par  Google YouTube Facebook Netflix   indifférence politico­juridique car les gouvernements  ne semblent pas vouloir remédier à cette situation Autant de misères sur lesquelles Alain  Brunet nous alerte car les lois du marché ne pourront naturellement assainir l’environnement  numérique tel qu’il se présente aujourd’hui


1 thoughts on “La misère des niches musique et numérique alerte sur les enjeux d'une mutation