La Suisse l'or et les morts Les banquiers suisses ont fourni des milliards de francs suisses à Hitler lui permettant d'acheter sur le marché mondial les matières premières stratégiques dont il avait besoin poyr poursuivre la guerre Des rapports de services secrets américains récemment déclassifiés révèlent la complicité active des banquiers suisses qui ont lavé l'or que les SS avaient volé dans les banques centrales les entreprises ou arraché aux victimes des camps Dans le même temps le gouvernement suisse refoulait à ses frontières des dizaines de milliers de réfugiés juifs les renvoyant parfois directement vers les bourreaux nazis Les profits astronomiques de la guerre ont ensuite fondé la puissance de la place financière helvétiqueJean Ziegler Professeur émérite de sociologie à l'université de Genève il est vice président du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU Il a récemment publié Destruction massive géopolitique de la faim Points 2012Traduit de l'allemand par Jeanne Étoré et Bernard LortholaryLa Suisse l'or et les morts Les banquiers suisses ont fourni des milliards de francs suisses à Hitler lui permettant d'acheter sur le marché mondial les matières premières stratégiques dont il avait besoin poyr poursuivre la guerre Des rapports de services secrets américains récemment déclassifiés révèlent la complicité active des banquiers suisses qui ont lavé l'or que les SS avaient volé dans les banques centrales les entreprises ou arraché aux victimes des camps Dans le même temps le gouvernement suisse refoulait à ses frontières des dizaines de milliers de réfugiés juifs les renvoyant parfois directement vers les bourreaux nazis Les profits astronomiques de la guerre ont ensuite fondé la puissance de la place financière helvétiqueJean Ziegler Professeur émérite de sociologie à l'université de Genève il est vice président du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU Il a récemment publié Destruction massive géopolitique de la faim Points 2012Traduit de l'allemand par Jeanne Étoré et Bernard LortholaryLa Suisse l'or et les morts Les banquiers suisses ont fourni des milliards de francs suisses à Hitler lui permettant d'acheter sur le marché mondial les matières premières stratégiques dont il avait besoin poyr poursuivre la guerre Des rapports de services secrets américains récemment déclassifiés révèlent la complicité active des banquiers suisses qui ont lavé l'or que les SS avaient volé dans les banques centrales les entreprises ou arraché aux victimes des camps Dans le même temps le gouvernement suisse refoulait à ses frontières des dizaines de milliers de réfugiés juifs les renvoyant parfois directement vers les bourreaux nazis Les profits astronomiques de la guerre ont ensuite fondé la puissance de la place financière helvétiqueJean Ziegler Professeur émérite de sociologie à l'université de Genève il est vice président du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU Il a récemment publié Destruction massive géopolitique de la faim Points 2012Traduit de l'allemand par Jeanne Étoré et Bernard Lortholary


8 thoughts on “La Suisse l'or et les morts