Le premier livre sur l' autre goulag et sur la purification sociale entreprise par Staline Voici le premier livre en français sur l' autre goulag édifi é par Staline et Iagoda chef du Guépéou sonministre de l'Intérieuraux fins depurifi er socialementl'Union soviétique Sur l' île aux cannibalesont été déportés 6 000éléments socialement nuisiblesIsolés dans cet endroit désolé Nazino perdu au milieu du fleuve Ob les déportés débarqués sans provisions ni outils ont subi la torture de la faim au point de s'entre dévorer Passé sous silence pendant soixante ans l'épisode est aujourd'hui révélé par Nicolas Werth Sa reconstitution permet de comprendre le fonctionnement despeuplements spéciauxelle met en évidence une élimination inévitable sinon programmée autant que l'absence de coordination entre les différents maillons de la chaîne répressive Elle montre aussi la violence sociale qui régnait en Sibérie terre de déportation et de colonisation Enfin L'Ile aux cannibales offre un fascinant cas de perte des repères humains quand les individus sont soumis à une situation extrême dans un lieu clos L'Ile aux cannibales c'est l'histoire d'une décivilisation en plein XXe siècle Nicolas Werth directeur de recherche au CNRS outre sa participation remarquée au Livre noir du communismea publié dans la collection tempusLa Terreur et le DésarroiCe livre a été traduit dans six paysLe premier livre sur l' autre goulag et sur la purification sociale entreprise par Staline Voici le premier livre en français sur l' autre goulag édifi é par Staline et Iagoda chef du Guépéou sonministre de l'Intérieuraux fins depurifi er socialementl'Union soviétique Sur l' île aux cannibalesont été déportés 6 000éléments socialement nuisiblesIsolés dans cet endroit désolé Nazino perdu au milieu du fleuve Ob les déportés débarqués sans provisions ni outils ont subi la torture de la faim au point de s'entre dévorer Passé sous silence pendant soixante ans l'épisode est aujourd'hui révélé par Nicolas Werth Sa reconstitution permet de comprendre le fonctionnement despeuplements spéciauxelle met en évidence une élimination inévitable sinon programmée autant que l'absence de coordination entre les différents maillons de la chaîne répressive Elle montre aussi la violence sociale qui régnait en Sibérie terre de déportation et de colonisation Enfin L'Ile aux cannibales offre un fascinant cas de perte des repères humains quand les individus sont soumis à une situation extrême dans un lieu clos L'Ile aux cannibales c'est l'histoire d'une décivilisation en plein XXe siècle Nicolas Werth directeur de recherche au CNRS outre sa participation remarquée au Livre noir du communismea publié dans la collection tempusLa Terreur et le DésarroiCe livre a été traduit dans six paysLe premier livre sur l' autre goulag et sur la purification sociale entreprise par Staline Voici le premier livre en français sur l' autre goulag édifi é par Staline et Iagoda chef du Guépéou sonministre de l'Intérieuraux fins depurifi er socialementl'Union soviétique Sur l' île aux cannibalesont été déportés 6 000éléments socialement nuisiblesIsolés dans cet endroit désolé Nazino perdu au milieu du fleuve Ob les déportés débarqués sans provisions ni outils ont subi la torture de la faim au point de s'entre dévorer Passé sous silence pendant soixante ans l'épisode est aujourd'hui révélé par Nicolas Werth Sa reconstitution permet de comprendre le fonctionnement despeuplements spéciauxelle met en évidence une élimination inévitable sinon programmée autant que l'absence de coordination entre les différents maillons de la chaîne répressive Elle montre aussi la violence sociale qui régnait en Sibérie terre de déportation et de colonisation Enfin L'Ile aux cannibales offre un fascinant cas de perte des repères humains quand les individus sont soumis à une situation extrême dans un lieu clos L'Ile aux cannibales c'est l'histoire d'une décivilisation en plein XXe siècle Nicolas Werth directeur de recherche au CNRS outre sa participation remarquée au Livre noir du communismea publié dans la collection tempusLa Terreur et le DésarroiCe livre a été traduit dans six pays


9 thoughts on “L'Ile aux cannibales

  1. says:

    Ayant entendu dire par des villageois qu'il y avait eu sur une île de la rivière Ob proche de chez eux des détenus affamés qui avaient pratiqué l'anthropophagie Nicolas Werth a enquêté dans les archives locales du Guépéou et y a découvert des documents saisissants qui sur le ton froid et impersonnel des rapports de police confirment les dires des témoinsC'est sur ces documents que se fonde le livre L'île aux cannibales et le ton du coup en est froid objectif On prend connaissance des faits et on en tire soi même d'éventuelles conclusionsL'enchaînement des événements qui mènent au désastre est parfaitement retracé Dans les années 1930 la pire époque des crimes staliniens les arrestations dans la mesure où elles ont des implications économiques sont prévues et planifiées par le plan quinquennalComme tout élément du plan quinquennal l'élément arrestations doit être accompli en avance sur le plan le plan doit se dépasser lui même Or le nombre prévu des arrestations destinées à peupler et exploiter les richesses de Sibérie n'était déjà pas très réaliste dans le plan quinquennal initial il allait nécessairement entraîner une quantité ingérable de détenus La nécessité de dépasser le plan coûte que coûte place l'administration pénitentiaire devant une véritable impasse Trop de prisonniers arrêtés au hasard pour correspondre aux prévisions du plan pas assez de nourriture de moyens de locomotion de gardiensCela finit par donner l'incident de Nazino 6000 citadins abandonnés sans nourriture ni équipement sur une île déserte de Sibérie la catastrophe de Nazino semble être une conséquence dramatique de l'inefficacité d'une régime qui ne s’embarrasse pas de considérations sur la valeur de la vie humaineOn se demande à la lecture de cet enchaînement logique de causes et de conséquences combien d'autre Nazino il y a eu en URSSEt on se prend aussi à se poser la question de l'anthropophagie comme élément presque inévitable de l'histoire A Nazino il n'y avait pas d'autre moyen de survivre Nicolas Werth rappelle que lors de la grande famine d'Ukraine ce fut aussi le cas On sait qu'il y a eu d'autres famines en URSS et ailleurs