Jamais on n'a tant dansé que depuis que l'on n'a pas le coeur à la danse Les murs sont couverts d'annonces de bals le silence des rues les moins fréquentées est troublé par l'aigre archet du ménétrier et l'obscurité des plus sombres culs de sac est dissipée par des transparences colorées qui offrent en gros caractères les mots bals de société Au cours des années troublées de la Révolution la France ne résonne pas seulement des voix des tribuns ni des cris des émeutiers La musique omniprésente s'y déploie sous toutes formes On y danse plus encore que sous l'Ancien Régime les chansons courent les rues les places et les carrefours exaltent fustigent ou glorifient les héros du moment ou les événements qui agitent la nation Refrains civiques ou satiriques retentissent aux quatre coins du pays tandis que les fêtes nationales déroulent leurs fastes à grands renforts de marches cuivrées de choeurs solennels et d'hymnes patriotiques en une sorte de spectacle total destiné à frapper les sens et l'imaginationLes théâtres enfin libérés se mettent à proliférer Opéras et pièces en musique dans un foisonnement anarchique et d'inégal intérêt artistique prennent une coloration de plus en plus politiqueLes besoins croissants d'exécutants donnent à l'enseignement un essor inattendu qui débouchera sur la création du Conservatoire et de l'école de la Garde nationalePar delà tout jugement esthétique cette bouilonnante activité musicale méritait d'être relatée dans toute sa diversité et sa quotidienneté tant elle a contribué à apporter couleur vie élan aux diverses péripéties tragiques et glorieuses de cette époque et s'avère révélatrice des rapports qui ont pu alors exister entre les pratiques socio culturelles et l'évolution politiqueAdélaïde de Place est ingénieur de recherche en musicologie Elle a déjà publié un livre sur Le Piano forte à Paris entre 1760 et 1862 et collaboré à divers ouvrages collectifs La musique et le pouvoir La musique à Paris en 1830 1838 et l'Inventaire des archives de l'Opéra ainsi que le Guide de la musique de piano et de clavecin Jamais on n'a tant dansé que depuis que l'on n'a pas le coeur à la danse Les murs sont couverts d'annonces de bals le silence des rues les moins fréquentées est troublé par l'aigre archet du ménétrier et l'obscurité des plus sombres culs de sac est dissipée par des transparences colorées qui offrent en gros caractères les mots bals de société Au cours des années troublées de la Révolution la France ne résonne pas seulement des voix des tribuns ni des cris des émeutiers La musique omniprésente s'y déploie sous toutes formes On y danse plus encore que sous l'Ancien Régime les chansons courent les rues les places et les carrefours exaltent fustigent ou glorifient les héros du moment ou les événements qui agitent la nation Refrains civiques ou satiriques retentissent aux quatre coins du pays tandis que les fêtes nationales déroulent leurs fastes à grands renforts de marches cuivrées de choeurs solennels et d'hymnes patriotiques en une sorte de spectacle total destiné à frapper les sens et l'imaginationLes théâtres enfin libérés se mettent à proliférer Opéras et pièces en musique dans un foisonnement anarchique et d'inégal intérêt artistique prennent une coloration de plus en plus politiqueLes besoins croissants d'exécutants donnent à l'enseignement un essor inattendu qui débouchera sur la création du Conservatoire et de l'école de la Garde nationalePar delà tout jugement esthétique cette bouilonnante activité musicale méritait d'être relatée dans toute sa diversité et sa quotidienneté tant elle a contribué à apporter couleur vie élan aux diverses péripéties tragiques et glorieuses de cette époque et s'avère révélatrice des rapports qui ont pu alors exister entre les pratiques socio culturelles et l'évolution politiqueAdélaïde de Place est ingénieur de recherche en musicologie Elle a déjà publié un livre sur Le Piano forte à Paris entre 1760 et 1862 et collaboré à divers ouvrages collectifs La musique et le pouvoir La musique à Paris en 1830 1838 et l'Inventaire des archives de l'Opéra ainsi que le Guide de la musique de piano et de clavecin Jamais on n'a tant dansé que depuis que l'on n'a pas le coeur à la danse Les murs sont couverts d'annonces de bals le silence des rues les moins fréquentées est troublé par l'aigre archet du ménétrier et l'obscurité des plus sombres culs de sac est dissipée par des transparences colorées qui offrent en gros caractères les mots bals de société Au cours des années troublées de la Révolution la France ne résonne pas seulement des voix des tribuns ni des cris des émeutiers La musique omniprésente s'y déploie sous toutes formes On y danse plus encore que sous l'Ancien Régime les chansons courent les rues les places et les carrefours exaltent fustigent ou glorifient les héros du moment ou les événements qui agitent la nation Refrains civiques ou satiriques retentissent aux quatre coins du pays tandis que les fêtes nationales déroulent leurs fastes à grands renforts de marches cuivrées de choeurs solennels et d'hymnes patriotiques en une sorte de spectacle total destiné à frapper les sens et l'imaginationLes théâtres enfin libérés se mettent à proliférer Opéras et pièces en musique dans un foisonnement anarchique et d'inégal intérêt artistique prennent une coloration de plus en plus politiqueLes besoins croissants d'exécutants donnent à l'enseignement un essor inattendu qui débouchera sur la création du Conservatoire et de l'école de la Garde nationalePar delà tout jugement esthétique cette bouilonnante activité musicale méritait d'être relatée dans toute sa diversité et sa quotidienneté tant elle a contribué à apporter couleur vie élan aux diverses péripéties tragiques et glorieuses de cette époque et s'avère révélatrice des rapports qui ont pu alors exister entre les pratiques socio culturelles et l'évolution politiqueAdélaïde de Place est ingénieur de recherche en musicologie Elle a déjà publié un livre sur Le Piano forte à Paris entre 1760 et 1862 et collaboré à divers ouvrages collectifs La musique et le pouvoir La musique à Paris en 1830 1838 et l'Inventaire des archives de l'Opéra ainsi que le Guide de la musique de piano et de clavecin